Activités
 

La présente section s’adresse aux enseignants et aux enseignantes, ainsi qu’aux élèves qui voudraient entreprendre des activités ou des projets liés au patrimoine et à l’histoire.

1. Activités à faire à l’école

Domaine artistique :

  • Présenter les armoiries de sa famille, de son quartier, de son école ou de sa bande d’amis.
  • Monter un concours de dessin de bâtiments historiques de sa région.
  • Préparer une maquette d’un village autochtone.
  • Dans le cadre du cours d’art, demander à des artistes de la communauté de créer des images de la culture contemporaine, et de les comparer à d’anciennes images de personnes, de lieux ou de bâtiments d’Ottawa.
  • Dans le cadre d’une Fête du patrimoine, construire une maquette d’un lieu historique communautaire.
  • Dans le cadre du cours d’art, monter un collage d’images et d’artefacts de la vie pionnière en Ontario, au Québec ou en Acadie. Utiliser des exemples de diverses époques sous forme de cartes, tissus, portraits, etc.
  • Dans le cadre du cours d’art, mener une recherche sur les symboles de l’histoire de sa famille afin de créer un pendentif patrimonial.

Histoire et patrimoine :

  • Adopter un bâtiment du patrimoine non protégé, expliquer son importance pour la communauté et préparer une stratégie en vue de sa préservation.
  • Rédiger le profil biographique d’une personne francophone connue de la ville d’Ottawa. Mener des recherches sur le ou les endroits où cette personne a vécu, puis tracer les jalons de sa vie dans la communauté.
  • Rédiger un récit ou monter un projet sur le patrimoine local, et ensuite le présenter à la Fête du patrimoine de l’école, ou encore le faire parvenir à la Fête régionale du patrimoine en mai.
  • Retourner dans le passé et imaginer comment on aurait pu laisser sa marque sur les générations à venir.
  • Étudier l’histoire de la construction des bâtiments, et cerner les similitudes et les différences entre les divers styles architecturaux, tout en notant comment la technologie a évolué.
  • Associer un groupe d’élèves à un peuple autochtone, étudier son mode de vie et ses coutumes, délimiter la région habitée par le groupe sur une carte.
  • Examiner les façons de conserver le souvenir du passé au fil des âges : hiéroglyphes, sculptures, archives, légendes et contes.
  • Raconter une histoire en faisant parler un vieux bâtiment ou un site naturel qui risque d’être détruit, en songeant à la perte que cela représenterait pour la communauté, puis expliquer comment on pourrait en assurer la préservation en lui trouvant une nouvelle vocation.
  • Choisir des rues ou des bâtiments locaux qui ont été nommés en souvenir de personnalités d’ici ou d’ailleurs, et mener des recherches sur ces personnes et sur leur époque.
  • Effectuer une recherche sur des noms de lieux à Ottawa, en vérifiant s’il y a eu des changements d’appellation au fil des ans.
  • Préparer un court texte sur le patrimoine qui sera présenté le matin à l’interphone.

Géographie :

  • Trouver des repères historiques sur une carte.
  • Se procurer des cartes topologiques de différentes époques pour y observer l’évolution du territoire, par exemple : 1900-1925-1950-1975-2000.
  • Dans le cadre d’un cours de géographie, étudier les cartes préparées par Samuel de Champlain dans les années 1600, puis tracer la carte de sa propre localité, monter un atlas historique ou reproduire une carte de la région en trois dimensions.
  • Utiliser des cartes anciennes, de vieilles photos, des entrevues, des journaux et l’histoire des bâtiments pour se faire une idée de sa propre communauté à une autre époque.

Sorties et activités éducatives :

  • Organiser une chasse au trésor axée sur des lieux historiques, dans laquelle chaque énigme mène à une autre énigme se rapportant à un autre lieu historique, puis remettre à chaque participant un passeport patrimonial.
  • Lancer à une autre école le défi d’organiser un rallye de recherche sur l’histoire francophone d’Ottawa.
  • Visiter un foyer local pour personnes âgées et préparer une Fête du patrimoine pour les résidents : apporter de vieux objets, présenter des projets, chanter des chansons et partager leur repas !
  • Préparer un dîner semblable à un repas typique de chantier, s’entretenir avec les élèves sur la dure réalité des pionniers de la région, agrémenter le tout avec de la musique traditionnelle pour illustrer la joie de vivre des habitants malgré leurs durs labeurs.
  • Organiser à l’école une « Journée des grands-parents » en demandant à des aînés de la communauté de décrire leur vie du temps qu’ils étaient jeunes, puis en présenter les résultats comme projet pour la Fête du Patrimoine. Inviter les aînés à dîner avec les élèves et à prendre connaissance des résultats.
  • Préparer une capsule contenant des objets contemporains que l’on retrouvera dans vingt ans.
  • Organiser une exposition sur un thème local, passé ou présent, dans le cadre de la Semaine du patrimoine ontarien (troisième semaine de février). Chaque classe, groupe ou club de l’école peut participer. Inviter les parents et amis à visiter l’exposition.
  • Inviter un aîné, un historien ou un dirigeant autochtone local à animer un « cercle de la parole » sur l’évolution des autochtones au fil du temps.
  • Publier un journal historique en réimprimant des reportages d'événements marquants survenus dans la localité. On trouve d’anciens journaux à la bibliothèque, dans les archives et dans les musées. Essayer de rencontrer des résidents locaux qui possèdent de vieilles coupures de journaux.
  • Organiser une « Journée d’échange sur les traditions » en classe ou à l’école. Se rassembler pour des échanges culturels, culinaires ou autres.
  • Inviter dans la salle de classe un architecte qui serait en mesure de décrire son travail en ce qui concerne les bâtiments patrimoniaux.

Théâtre et interprétation :

  • Créer un jeu de rôle dans lequel l’enseignant interprète un personnage historique, quitte à ce que les élèves devinent de qui il s’agit.
  • Demander aux élèves d’étudier ou d’interpréter les métiers pratiqués par les premiers pionniers de la région.
  • Monter une pièce de théâtre qui s’inspire des légendes franco-ontariennes, à l’image de L’Écho d’un peuple.
  • Dans le cadre d’un projet scolaire pour la Fête du Patrimoine, inviter chaque classe à interpréter un aspect particulier de l’histoire francophone d’Ottawa, de façon à créer un livre, une peinture murale, un sketch ou une pièce de théâtre.
  • Monter un quiz sur le patrimoine, mais en adoptant le format d’une émission de télévision populaire.
  • Recréer l’ambiance d’un jour de classe dans une école d’antan.
  • Organiser un défilé de mode ou une journée de costumes d’époque de façon que les élèves puissent découvrir les moeurs et les coutumes de leurs ancêtres.
  • Aménager un espace avec des objets anciens, et inviter un photographe à prendre des photos des élèves, puis monter un collage des photos dans la salle de classe.
  • Organiser un « quiz historique » en utilisant des indices provenant de lieux, de bâtiments et de plaques historiques.
  • Organiser un concours « Génies en herbe » axé sur le patrimoine local.


2. Activités à faire entre amis

  • Créer un jeu de rôle dans lequel chaque élève interprète un personnage historique après avoir mené une recherche sur sa vie.
  • Présenter les armoiries de sa famille, de son quartier, de son école ou de sa bande d’amis.


3. Activités à faire en famille

  • Questionner ses grands-parents franco-ontariens sur leur passé.
  • S’initier à la généalogie avec ses parents et grands-parents.
  • Préparer un dîner semblable à un repas typique de chantier, s’entretenir avec les élèves sur la dure réalité des pionniers de la région, agrémenter le tout avec de la musique traditionnelle pour illustrer la joie de vivre des habitants malgré leurs durs travaux.
  • Comparer sa vie d’enfant avec la vie à l’époque de ses grands-parents.
  • Organiser une série d’activités commémorant des événements importants du passé : la Saint-Jean, la Sainte-Catherine, la fête des Rois.
  • Présenter les armoiries de sa famille, de son quartier, de son école ou de sa bande d’amis.
  • Organiser un pow-wow comportant des mets autochtones et la construction d’un wigwam.
  • Organiser une chasse au trésor axée sur des lieux historiques, dans laquelle chaque énigme mène à une autre énigme se rapportant à un autre lieu historique.
  • Organiser une soirée d’antan, avec lecture de contes à la bougie.
  • Organiser un carnaval d’hiver sur un thème patrimonial.
  • Reconstituer des activités hivernales comme la raquette en faisant appel à des méthodes et accessoires d’antan.
  • Participer au défi de l’affiche Fête du Canada en s’inspirant du site Web du ministère du Patrimoine canadien.
  • Créer une maquette afin de mieux comprendre les structures d’un lieu historique, tout en réfléchissant sur le rôle de l’environnement dans l’aménagement de ce lieu, et sur l’évolution de la technologie au fil des ans.
  • Trouver le site historique national ou provincial le plus proche, et planifier une sortie éducative qui permettra de mieux comprendre le mode de vie des pionniers, tout en décrivant cette expérience dans un journal.