LUCIEN BRAULT,
ARCHIVISTE, HISTORIEN ET PROFESSEUR
 

Né à Ottawa le 10 juillet 1904, Lucien Brault fait ses études secondaires à l’Académie De La Salle, et poursuit ses études à l’Université d’Ottawa, où il obtient un baccalauréat, une maîtrise, puis un doctorat en histoire. Sa thèse, qui porte sur l’histoire de la ville d’Ottawa, est publiée et lui vaut le prestigieux prix David en 1943. Il s’installe à Hull (Québec) avec sa famille en 1951, puis à Aylmer en 1969. Il travaille comme directeur adjoint, puis comme directeur des Services de recherche, aux Archives publiques du Canada de 1927 à 1963, tout en étant professeur associé d’histoire à l’Université d’Ottawa de 1937 à 1961. Il est aussi professeur émérite au Collège militaire royal de Kingston de 1962 à 1971. À la fois président de la Société d’histoire d’Ottawa et historien honoraire de la Ville d’Ottawa, il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire d’Ottawa et de la région, dont quelques brochures pour la Commission de la capitale nationale. Il publie vingt-cinq ouvrages dont, entre autres : Ottawa, capitale du Canada (1942), Hull, 1800-1950 (1950), Le Canada au XXe siècle (1965), Histoire des comtés unis de Prescott et de Russell (1965), Aylmer d’hier/Aylmer of yesteryear (1981), Les Panet de Québec : histoire d’une lignée militaire (co-auteur, 1984) et Les liens entre deux villes : les ponts historiques entre Ottawa et Hull (1989). Il est récipiendaire d’un doctorat honorifique en lettres de l’université St. Francis Xavier d’Antigonish en Nouvelle-Écosse. Marié à Florence Harwood, il est père de trois enfants. Lucien Brault meurt à Aylmer (Québec) le 3 janvier 1987 à l’âge de 82 ans. Une rue de Gatineau et un pavillon de l’Université du Québec en Outaouais portent son nom.