HUGUETTE LABELLE,
ÉDUCATRICE, DIRECTRICE ET HAUT FONCTIONNAIRE
 

Née Huguette Rochon le 15 avril 1939 à Rockland en Ontario, elle détient un baccalauréat en sciences infirmières (1960), une maîtrise en éducation (1968) et un doctorat en éducation (1980) de l’Université d’Ottawa. Elle épouse Royal Labelle et donne naissance à deux enfants. Elle occupe des postes de direction dans le secteur de l’enseignement des sciences de la santé et des sciences infirmières de 1960 à 1973, et de 1973 à 1980 des postes de haute direction au sein des ministères des Affaires indiennes et du Nord canadien, et de la Santé nationale et du Bien-être social. De 1974 à 1976, elle est consultante en planification de services de santé et d’enseignement des sciences de la santé auprès des gouvernements d’Haïti et de Cuba. Elle est sous-secrétaire d’État du Canada de 1980 à 1985, secrétaire associée du Cabinet et sous-greffière du Conseil privé en 1985, présidente de la Commission de la fonction publique du Canada de 1985 à 1990, puis sous-ministre de Transports Canada de 1990 à 1993. De plus, elle est présidente de l’Agence canadienne de développement international de 1993 à 1999, puis administrateur général du Bureau du Canada pour le millénaire en 1998. Elle occupe la présidence de nombreux organismes : Tranparency International, Croix-Rouge canadienne, Hôpital général d’Ottawa, Centre des sciences de la santé d’Ottawa, Association des transports du Canada, Collège Algonquin, Centraide Ottawa-Carleton, Institut des conseillers en gestion, Association canadienne des infirmières. Elle a également été vice-présidente du China Council for International Cooperation on Environment and Development, du Groupe spécial sur les politiques de santé et de développement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Conseil canadien de la sécurité. Elle a aussi été membre du conseil des gouverneurs du Centre de recherches pour le développement international, du conseil d’administration de la Société pour l’Expansion des exportations, du Centre international des droits de la personne et du développement démocratique, du conseil des gouverneurs des universités Carleton et McGill, de l’Institut international de formation en gestion aéronautique civile, de la Fondation canadienne pour la vérification intégrée, du Forum des politiques publiques, du Collegium of Work and Learning, du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, de Collaboration santé internationale, de l’Institut d’administration publique du Canada et du comité organisateur du Sommet sur l’emploi des jeunes. En plus d’être chancelier de l’Université d’Ottawa depuis 1994, elle est membre du Conseil de l’Union internationale pour la conservation de la nature, du conseil d’administration de l’Institut international du développement durable, de Katimavik, de CRC Sogema, de l’Université virtuelle africaine, de State of the World Forum, du Centre canadien de gestion, du conseil consultatif sur la responsabilité sociale des entreprises de la Société pour l’expansion des exportations, du Bureau canadien de l’éducation internationale, du COADY International Institute et de la New York University/Wagner. Elle préside le conseil d’administration du Centre du réseau de conciliation du secteur financier, ainsi que le comité de sélection des boursiers du réseau E7. En outre, elle est membre de la Commission mondiale sur la globalisation. Les universités Brock, de la Saskatchewan, Carleton, d’Ottawa, York, Mount St. Vincent, de Windsor, du Manitoba, Saint-Paul et St. Francis Xavier lui ont décerné un doctorat honorifique. Nommée Compagnon de l’Ordre du Canada, elle a reçu la médaille Vanier de l’Institut d’administration publique du Canada, le Prix pour services insignes de la fonction publique du Canada, le McGill University Management Achievement Award et l’Ordre de la Pléiade, ainsi que le Lifetime Achievement Award du YMCA-YWCA (2009).