NAPOLÉON-ANTOINE BELCOURT,
DÉPUTÉ ET SÉNATEUR
 
Originaire de Toronto, Napoléon-Antoine Belcourt naît le 15 septembre 1860. Cet avocat, qui s’établit dans la capitale fédérale, se fait élire député libéral de la circonscription d’Ottawa à la Chambre des communes en 1896, en 1900 et en 1904. Président de la Chambre des communes en 1904, il est nommé membre du Conseil privé en 1905, puis sénateur en 1907. Président de l’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario (1910-1912 et 1920-1930), Napoléon-Antoine Belcourt défend la cause des écoles bilingues de l’Ontario devant le Conseil privé de Londres, et joue un rôle clef au sein de la Unity League qui réussira à rallier l’opinion anglaise autour de la cause franco-ontarienne. En 1924, il est décoré de la croix d’officier de la Légion d’honneur (France). Il meurt à Blue Sea Lake (Québec) le 7 août 1932. Selon l’historien Robert Choquette, l’écrivain Lionel Groulx s’est vraisemblablement inspiré de Belcourt pour créer le personnage central de son roman intitulé L’Appel de la race (1922). De 1971 à 1983, à Ottawa, une école secondaire publique de langue française porte son nom.